Prochaine exposition

Voici la photo du tableau qui devrait figurer sur l’affiche annonçant la prochaine exposition de Jacques Durand.

Exposition du 20 au 27 juillet 2015 à Saint-Quay-Portrieux.
Office du tourisme, Quai de la République.

photo-affiche-exposition-peinture-bretagne

Le vieux port de Saint-Quay, 2015, Toile sur châssis, huile, 41 cm x 27 cm

Triptyque de la descente de Port-Gorêt

2013, Toiles sur châssis, huile, 20 cm x 20 cm

Jacques Durand : de la carte à la toile

jacques-durand-de-la-carte-la-toile

Jacques Durand expose actuellement et jusqu’au 31 juillet, à l’ancienne mairie. Cet ancien cartographe de l’IGN, résidant à Tréveneuc, s’adonne pleinement à sa passion. « J’ai toujours voulu être peintre. J’ai notamment suivi des cours aux Beaux-arts de Nantes, par passion », confie-t-il.

Ses oeuvres, des huiles sur toile d’une très belle facture, sont un hommage rendu à la mer et au Sud Goëlo en particulier : bateaux dans le port de Saint-Quay, paysages côtiers à Tréveneuc, vues de Binic… Le visiteur pourra aussi découvrir quelques portraits.

Ouest-France du 16 juillet 2014

Le littoral du Portrieux à Gwin-Zégal en peinture

Le peintre Jacques DURAND expose ses oeuvres à la mairie de Saint-Quay Portrieux

Le peintre Jacques DURAND expose ses oeuvres à la mairie de Saint-Quay Portrieux

C’est une jolie randonnée que propose Jacques Durand à travers ses peintures à l’huile exposées actuellement à l’hôtel de ville.

Les paysages lumineux du peintre Tréveneucois rappelle la beauté du quotidien avec le port et ses chalutiers à quai, les plages quinocéennes et leurs barrières Delpierre, les paysages de Tréveneuc, le bourg et son église, Saint-Marc et sa chapelle.

L’artiste de Kercadoret n’a pas oublié sa rue qui descend du bourg de Tréveneuc aux plages de Saint-Marc et de Port-Goret.

Avec un parcours professionnel particulier de cartographe honoraire de l’Institut de géographie national, Jacques Durand a sillonné et cartographié les paysages lointains avec des outils qui n’existent plus. Parallèlement, il a suivi les ateliers de l’école des beaux-arts à Nantes et ceux de la ville de Paris à Montparnasse.

Aujourd’hui en retraite, il est passé définitivement des symboles au figuratif laissant au public le temps de flâner au gré de ses envies à travers ses toiles pour une douce promenade ensoleillée.

Ouest-France du 15 mai 2014